jeudi 02 avril

Nos domaines d’intervention : L’alphabétisation / formation - La micro finance / lutte contre la pauvreté - L’agriculture durable / environnement / gestion des ressources naturelles - La promotion féminine / genre - L’appui à la décentralisation - L’éducation.

O.N.G. NATIONALE
Pour un Développement Multisectoriel et Durable



Partenaires

Des équipements et intrants agricoles au service des paysans dans le cercle de Kangaba

La zone de Kangaba où se situe le projet est caractérisée par une insécurité alimentaire aigue, tributaire des aléas climatiques. En effet, du fait de l’irrégularité des pluies combinée avec une mauvaise répartition, les productions agricoles sont très instables (avec des hauts et des bas). D’où souvent des disettes prolongées, des famines de manière sporadique et répétitive, la baisse de revenu, une pauvreté frappant la majorité des populations incapables de s’approvisionner en céréales sur le marché du fait du manque de ressources financières. Ainsi, environ 50% des ménages souffrent de famine pendant 4 à 5 mois par an (de juin à septembre ou octobre). A Kaniogo précisement, on constate de plus en plus une réduction des surfaces cultivables du fait de la pression démographique. D’où la nécessite d’intensifier l’agriculture et aménager les bas –fonds.

Les problèmes identifiés comme contribuant « structurellement » à une aggravation de l’insécurité alimentaire sont, entre autres :

  • La pression démographique ;
  • La baisse des pluviométries et surtout leur mauvaise répartition ;
  • Insuffisance de matériels agricoles : il existe un manque de moyens dans la zone pour équiper de façon suffisante les producteurs en équipements agricoles (seulement 40% des UPF sont équipées) ;
  • Insuffisance de services d’encadrement : le personnel d’encadrement est insuffisant et moins équipé pour couvrir la zone de Kangaba ;
  • L’activité agricole est marquée par une faiblesse des productions due elle-même en grande partie à l’utilisation des semences traditionnelles peu productives et non adaptées aux changements pluviométriques ;
  • L’appauvrissement/vieillissement des sols : elle contribue de plus en plus à la baisse de rendement à l’hectare ;
  • Le démarrage tardif des travaux champêtres du fait de la priorité accordée à l’activité d’orpaillage.

Face à cette situation, Le Tonus a procédé depuis janvier 2014 au lancement de la deuxième phase du projet de sécurité alimentaire qui couvre désormais 02 communes rurales dans le cercle de Kangaba (Communes de Kaniogo et de Maramandougou). C’est dans cette dynamique que des paysans viennent d’être dotés en matériels agricoles et semences améliorées afin de réussir la campagne agricole de 2014.

Toutes les actualités

- Sansanding....puisque le sucre ne nourrit pas les paysans..
Il y a au total 1 articles, cette page en affiche 1
Actualités
Sansanding....puisque le sucre ne nourrit pas les paysans..
Enquête sur les tensions sociales à Sansanding Lancé en 2004, le projet (...)

Rapport annuel 2017
Toute relation de partenariat exige de la transparence. C’est dans cette (...)

Commission Foncière de Kambila
Les travaux continuent à Kambila. Le Jeudi, 07 Septembre 2017, la nouvelle (...)

Visite d’échange et partage d’expérience entre l’ONG/ Le Tonus et l’ONG espagnole CONEMUND


ENCORE DES EQUIPEMENTS AGRICOLES
Dans le cadre du Projet de Gestion Communautaire des Ressources Naturelles (...)

Interventions efficaces fondées sur des données probantes
Dans le cadre du protocole signé entre Le Tonus et l’ONG AADeC pour le (...)

Tous droits réservés © 2007 ONG LE TONUS